topblog Ivoire blogs

18/09/2013

Syrie: la guerre «conventionnelle» ne connaît pas de trêve

Ban Ki-moon a présenté hier, lundi 16 septembre, aux quinze membres du Conseil de sécurité le rapport tant attendu concernant l'attaque chimique du 21 aout près de Damas. Le secrétaire général de l'ONU parle de crimes de guerre. Sans désigner explicitement les autorités syriennes, le rapport dresse des preuves « flagrantes et convaincantes » sur le recours au gaz sarin. Les chefs des diplomaties américaine, britannique et française réunis à Paris hier se sont prononcés pour une résolution « forte et contraignante » à l'ONU sur le désarmement chimique de la Syrie. Dans le même temps, les combats sur le terrain continuent, et même selon certains, s'intensifient.


000_Nic6247664_0.jpg

Ban Ki-moon a présenté hier, lundi 16 septembre, aux quinze membres du Conseil de sécurité le rapport tant attendu concernant l'attaque chimique du 21 aout près de Damas. Le secrétaire général de l'ONU parle de crimes de guerre. Sans désigner explicitement les autorités syriennes, le rapport dresse des preuves « flagrantes et convaincantes » sur le recours au gaz sarin. Les chefs des diplomaties américaine, britannique et française réunis à Paris hier se sont prononcés pour une résolution « forte et contraignante » à l'ONU sur le désarmement chimique de la Syrie. Dans le même temps, les combats sur le terrain continuent, et même selon certains, s'intensifient.

14:31 Écrit par YKJMhome dans actualite internationale, Politique, Web | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.