topblog Ivoire blogs

19/09/2013

Hollande au Mali pour l'investiture du nouveau président Keita

3147995_3bc044324c18f5edcd2c8c9f45c4171807a9695b_640x280.jpg

François Hollande sera présent à Baramako ce jeudi, à l'occasion de la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta.


 

est arrivé jeudi à Baramako, à l'occasion de la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta. Le français, qui effectue son deuxième voyage au Mali depuis février, a été accueilli à sa descente d' par son homologue malien.Élu le 11 août avec plus de 77% des voix au second tour de la présidentielle, Ibrahim Boubacar Keïta a déjà prêté serment le 4 septembre mais il s'agissait de l'aspect «institutionnel de l'investiture», la cérémonie de jeudi en est le volet «populaire», explique une source officielle malienne. Dans son discours, François Hollande, seul chef d'Etat occidental présent aux cérémonies, devrait «inviter les Maliens à ouvrir une nouvelle page après une période difficile qui a mis le pays au bord de l'abîme», a-t-on indiqué dans l'entourage du président français.


Plusieurs dirigeants africains sont présents. Le roi du Maroc Mohammed VI et cinq présidents sont arrivés dès mercredi dans la capitale malienne. Des délégations conduites par des personnalités de divers rangs de plusieurs autres pays, dont la Turquie, le Qatar, l'Iran, la Russie, les États-Unis, ainsi que d'organisations internationales, sont également attendues.

La cérémonie de jeudi doit se dérouler au Stade du 26 Mars à Bamako, d'une capacité de 55.000 places, et doit être marquée par des allocutions du président Keïta et de quatre de ses homologues, un défilé de troupes et un «intermède musical», selon le programme officiel.

Hollande participera à une conférence de presse

La France a été le fer de lance d'une intervention militaire internationale au Mali, qu'elle a déclenchée en janvier 2013 et qui est toujours en cours. L'opération a permis de chasser les groupes jihadistes qui ont occupé le Nord malien pendant plusieurs mois en 2012. Comme le révèle Frédéric Gerschel dans les colonnes du «Parisien»/«Aujourd'hui en France» ce jeudi, l'armée française poursuit toujours ses missions de surveillance et affrontent encore des jihadistes dans le nord Mali.

Les présidents français et malien tiendront une conférence de presse dans jeudi après-midi au Palais présidentiel à Koulouba (près de Bamako) avec Alassane Ouattara et Idris Deby Itno, leurs homologues ivoiriens et tchadiens. Le Tchad a dépêché 2000 hommes au Mali, où l'Afrique de l'Ouest a également déployé des troupes. La force africaine a ensuite été absorbée en juillet par la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

En marges des célébrations officielles, François Hollande participera par ailleurs avec plusieurs dirigeants africains à un mini-sommet sur la situation en Centrafrique, pays en proie aux chaos depuis la prise du pouvoir par une coalition rebelle. Il rendra par ailleurs visite à une unité de  l'opération Serval, qui compte actuellement 3200 hommes, l'objectif de Paris étant de ramener le contingent à un millier d'ici à la fin de l'année.

 INFOGRAPHIE. Le parcours d'IBK

12:42 Écrit par YKJMhome dans actualite internationale, Politique | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.