topblog Ivoire blogs

20/09/2013

Messi répond à Ronaldo


Le Barça version Tata Martino a réussi ses débuts en Ligue des champions. Sans étinceler, les Blaugrana ont disposé de l'Ajax Amsterdam (4-0), mercredi soir au Camp Nou, grâce à un triplé de l'inévitable Lionel Messi. C'est Gérard Piqué qui est l'auteur de l'autre réalisation des Catalans, sur un centre de Neymar.

Mission accomplie. Pour la première de son nouvel entraîneur, Tata Martino, sur un banc en Ligue des champions, le FC Barcelone a dominé sans se faire peur l'Ajax Amsterdam (4-0), mercredi soir. Mais si le score est large et laisse imaginer un écart de niveau important entre des deux géants du football, qui s'affrontaient pour la première fois en Coupe d'Europe, la vérité est plus nuancée. Et après avoir failli se faire surprendre par Séville (3-2) samedi dernier, les Catalans ont tardé à véritablement accélérer, s'en remettant essentiellement au talent d'un Lionel Messi qui, en un clin d'œil, a répondu au triplé réalisé par son meilleur ennemi Cristiano Ronaldo 24 heures plus tôt.

Le léger turn-over effectué par Martino, qui n'a pas hésité à laisser Xavi et Pedro sur le banc au coup d'envoi au profit de Fabregas et Alexis Sanchez, peut expliquer cette entame un brin poussive. En première période, le Barça s'est pratiquement contenté d'initiatives individuelles à l'image d'un Neymar, en jambes, mais assez peu dangereux, comme sur cette frappe trop molle pour inquiéter Vermeer (3e). Son compère Messi lui a pourtant montré la voie, en obtenant puis transformant un coup franc aux 20 mètres, d'un ballon enroulé côté gardien venu frapper le poteau (1-0, 22e). Mais cela n'a pas suffi pour lancer totalement un Barça emprunté, et même sifflé par le Camp Nou peu après la demi-heure de jeu. Et les Catalans peuvent remercier leur gardien Victor Valdes, auteur d'une parade décisive sur une tête à bout portant de Van Rhijn (30e).

Neymar passeur décisif

Loin d'être dominé dans le premier acte, l'Ajax, une nouvelle fois dépossédé de ses meilleurs éléments cet été (Eriksen, Alderweireld…), a ensuite affiché ses limites après le repos. Et c'est notamment l'arrière-garde néerlandaise qui a péché par naïveté, en se jetant trop facilement. Messi a en profité à deux nouvelles reprises, pour porter son total de réalisations en C1 à 62. D'abord en effaçant Denswil avant de fusiller Vermeer de près (2-0, 65e). Puis en trompant à nouveau le portier international, cette fois en finesse, d'une frappe à ras de terre de l'entrée de la surface (4-0, 75e), pour son quatrième hat-trick en Ligue des champions, une première dans l'histoire de la compétition.

Entre temps, Gerard Piqué s'était chargé d'alourdir un score (3-0, 69e), que Victor Valdes a préservé en repoussant le pénalty de Sigthórsson (76e). Le défenseur espagnol a placé sa tête au milieu d'une défense statique, sur un centre parfait de Neymar. Le Brésilien aura donc su se montrer décisif, pour sa première en Ligue des champions. Pour le reste, le joueur venu de Santos est resté cantonné sur son aile gauche, où il n'a cessé de provoquer. Mais il a assez peu combiné avec Messi. Leur seul fait d'armes commun restera ce centre de Neymar pour… le genou du quadruple Ballon d'or, qui bien failli tromper une nouvelle fois Vermeer de cette façon (57e). Mais le Barça, même sans étinceler, n'avait pas besoin de ce brin de réussite supplémentaire.

09:22 Écrit par YKJMhome dans Football, NEWS, Sport | Tags : messi, ronaldo | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.