topblog Ivoire blogs

26/09/2013

L'Etat Ivoirien décaisse plus de 452 millions de FCFA pour les étudiants de la France

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a échangé le mardi 24 septembre 2013, avec une centaine d’étudiants représentant les étudiants et associations d’étudiants ivoiriens vivant en France au cours d’une rencontre qui s’est tenue dans les annexes de l’Ambassade de Côte d’Ivoire sises au 24 boulevard Suchet.


«Cette rencontre, que j’ai souhaité, est une prise de contact mais aussi et surtout un cadre d’échanges sur les questions qui vous préoccupent, notamment celle des bourses dont la résolution était pour moi un préalable à notre entretien », a déclaré le ministre Bacongo Cissé en introduction au débat. Ce sont en effet, 452 millions de FCFA d’arriérés au titre du dernier trimestre qui seront « disponibles au plus tard à la fin de cette semaine », a rassuré le ministre qui dit avoir eu la garantie du ministère de l’Économie et des Finances. A la suite des propos introductifs du ministre, se sont succédées les interventions des différentes représentations d’étudiants. Les étudiants boursiers ont remis au ministre, un mémorandum renfermant leurs griefs et doléances au nombre desquels figurent: l’irrégularité du paiement des bourses, l’insuffisance de l’allocation assurance maladie, la réévaluation du montant de la bourse, la défaillance du mécanisme d’aide au retour, etc.

Le porte-parole des doctorants a, pour sa part, sollicité auprès de M. Bacongo, la flexibilité de la procédure au niveau de l’insertion professionnelle à travers la création d’un guichet unique d’accueil dont le rôle sera de faciliter le traitement des dossiers administratifs des enseignants nouvellement recrutés. Il a soumis au ministre le cas de bon nombre d’entre eux qui seraient, depuis un moment, en attente des frais de rapatriement destinés au retour au pays. Quant au président de la Fédération des Associations de la Diaspora Ivoirienne (FADIV), il a souligné que la redynamisation du service étudiant devrait selon lui, s’étendre à toutes les catégories d’étudiants boursiers ou non. Pour ce faire, la FADIV qui œuvre à la mise en place d’une cellule d’informations et de gestion des Ivoiriens en partenariat avec l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, souhaite la mise en place d’un annuaire des compétences de la Diaspora sur lequel l’Etat de Côte d’Ivoire s’appuiera pour faire du lobbying auprès d’organismes étrangers qui présenteront un intérêt. Bacongo Cissé, répondant aux préoccupations, a commencé par détailler sa réforme du système de bourses à travers la bancarisation du paiement des bourses par cartes rechargeables qui, selon lui, représente la solution définitive au problème du paiement inconstant des bourses. En ce qui concerne l’insertion professionnelle dont les problèmes majeurs restent les postes budgétaires, le ministre a proposé des sessions extraordinaires en attendant de trouver des solutions alternatives. Il a, par ailleurs, lancé un appel à compétences à l’endroit des étudiants doctorants spécialisés en Droit et Sciences Eco. Pour ce qui est des autres doléances au nombre desquelles, figurent l’allocation devenue insuffisante et les frais de rapatriement, il s’est engagé à apporter des solutions concrètes dès son retour en Côte d’Ivoire.

13:59 Écrit par YKJMhome dans Education. et Société, Société | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.