topblog Ivoire blogs

26/09/2013

Le président ivoirien s’est adressé à la tribune de la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies



Le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, s’est adressé, ce mercredi 25 Septembre 2013, au siège de l’ONU à New York, à la tribune de la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies.
Le Chef de l’Etat a, à cette occasion, salué l’action de M. Ban Ki-Moon à la tête de l’ONU et son engagement pour la paix et le développement dans le monde, notamment son implication personnelle dans la résolution des conflits en Afrique et singulièrement dans la sous-région ouest-africaine.
Le Président de la République a également renouvelé la reconnaissance du peuple ivoirien aux Nations-Unies et à la Communauté internationale pour leur soutien constant à notre pays dans son oeuvre de reconstruction et de réconciliation nationale.
Abordant le thème de la présente session, à savoir « le programme de développement de l’après 2015 : plantons le décor », le Chef de l’Etat a indiqué que ce thème nous interpelle tous, individuellement et collectivement sur notre capacité à relever le défi du développement.
A cet égard, Il convient, selon lui, de souligner que d’importants progrès ont été accomplis par la plupart des pays et de nous féliciter de la détermination de l’ensemble des Gouvernements à poursuivre leurs efforts, afin de tenir les engagements du Millénaire.
Toutefois, le Président Alassane OUATTARA a reconnu que beaucoup reste à faire, notamment en matière de scolarisation dans le primaire, de couverture vaccinale, de lutte contre le VIH/SIDA, de sécurité alimentaire, de lutte contre la sécheresse, d’accès à l’eau potable et de lutte contre la pauvreté.
S’agissant de l’atteinte des Objectifs du Millénaire du Développement par la Côte d’Ivoire, le Chef de l’Etat a expliqué que la réalisation des OMD qui stagnait du fait de la
crise socio-politique, connaît aujourd’hui une dynamique nouvelle, grâce notamment aux performances de notre économie.
Pour le Président de la République, à l’heure du bilan des OMD, nous devons nous rendre à l’évidence que le monde a besoin davantage de solidarité pour atteindre les Objectifs du Millénaire à travers une approche globale, qui permettra à nos pays de bâtir des modèles de développement durable, plus équitables et respectueux de nos spécificités.
A ce propos, il milite pour la définition d’un agenda post-2015 devant permettre de forger un consensus nouveau autour d’une nouvelle génération d’Objectifs du Millénaire durable s’appuyant sur les OMD.
Evoquant les guerres et les conflits qui continuent de déchirer l’humanité et de miner les efforts de développement de nombreux pays, le Président Alassane OUATTARA a souligné que le monde auquel nous aspirons ne sera possible que si nous relevons les défis de la paix et de la sécurité, mais aussi celui de la démocratie à travers le retour aux valeurs de la charte des Nations-Unies.
A cet effet, estime le Président de la République, la Gouvernance internationale doit se démocratiser et incarner davantage le consensus universel et les valeurs de nos Nations, car le monde a besoin de se reconnaître dans ses Institutions multilatérales pour mieux lutter contre les menaces de ce nouveau siècle.
L’Afrique de l’ouest qui n’échappe pas à ces menaces, a besoin, selon lui, de l’appui de la Communauté internationale dans la mise en place d’une politique de sécurité cohérente et proactive, car la lutte contre le terrorisme nécessite une réponse internationale concertée à la hauteur des enjeux.
Pour le Chef de l’Etat, si nous voulons clore le cycle des crises politico-militaires en Afrique de l’Ouest, la Guinée-Bissau devrait elle aussi bénéficier de cette solidarité internationale pour consolider la transition inclusive actuelle et organiser des élections en Novembre prochain.
Pour terminer, le Président de la République a souligné que pour relever les défis de la paix et de la sécurité internationale, nous devons plus que jamais mettre en oeuvre les engagements pris au cours des conférences et des réunions au sommet des Nations-Unies, notamment le droit au développement pour tous.

13:46 Écrit par YKJMhome dans actualite nationale, Politique | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.