topblog Ivoire blogs

14/10/2013

Primaire PS à Marseille : le spectacle de la division

Marseille : duel fratricide entre Carlotti et Ghali - 1 (© Rex - Reuters)

Matignon vole au secours de la ministre Marie-Arlette Carlotti. Alors que la ministre déléguée aux Personnes handicapés (à droite sur la photo) a subi une cinglante défaite hier, à la primaire socialiste de Marseille, sa rivale Samia Ghali a déclaré ce matin sur Itélé : "Si j'étais à sa place, peut-être que je rendrais mon poste de ministre". (...) "Ce que j'ai envie de dire à Mme Carlotti, c'est peut-être qu'elle se pose la question de savoir si elle n'a pas été elle-même sanctionnée pour le travail qu'elle a fait en tant que ministre", a ajouté la sénatrice.

"Le Premier ministre verra Mme Carlotti cette semaine, comme prévu, et il lui redira qu'elle a toute sa place au gouvernement", a rétorqué un conseiller de Matignon.

Une victoire surprise pour Samia Ghali

L'incendie marseillais s'est déclaré hier lorsque Marie-Arlette Carlotti a proféré de lourdes accusations contre sa rivale Samia Ghali, arrivée en tête du scrutin. L'accusant de « clientélisme » notamment parce qu'elle avait fait affréter des minibus pour ses électeurs, la ministre avait ajouté : "Personne n'avait vu jusqu'à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, avec un tel sentiment d'impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de minibus qui sillonnent la ville, avec des échanges d'argent, des intimidations, le tout avec une organisation que je qualifierai de paramilitaire".

Des propos qui ont rendu Jean-Marc Ayrault furieux, selon son entourage. Matignon a tout de même choisi ce matin de défendre sa ministre pour tenter de calmer la polémique le plus rapidement possible.

Les commentaires sont fermés.