topblog Ivoire blogs

06/07/2014

Violences dans les villes arabes d’Israël, escalade à Gaza

media

En Israël, les affrontements entre manifestants et policiers se sont étendus hier, samedi 5 juillet, à la communauté arabe de l'Etat hébreu, dans le centre et le nord-est du pays. De nouveaux heurts consécutifs à la mort d'un jeune palestinien, Mohamed Abou Khdeir, brulé vif selon les premiers résultats de l'autopsie.

Avec notre correspondant à Jérusalem,Michel Paul

Les manifestations consécutives à la mort du jeune Palestinien se sont étendues à la communauté arabe israélienne, notamment dans le centre et le nord du pays. Un fait nouveau. Jusqu’à Nazareth, les rassemblements ont pris dans certains cas des tournures violentes. La police a utilisé la force et plusieurs dizaines d’Arabes israéliens ont été interpellés.

Des manifestations de colère ont encore eu lieu également à Jérusalem-Est, notamment dans le quartier de Shuafat, d’où est originaire Mohamed Abou Khdeir. Cet adolescent a été assassiné mardi dernier, le 1er juillet. La police israélienne ne s’est toujours pas prononcée sur le mobile du crime, mais de source palestinienne, on affirme qu’il a été enlevé et brûlé vif par des juifs extrémistes, en représailles au rapt et au meurtre de trois étudiants israéliens dans la région d’Hébron en Cisjordanie.

Après les nombreux incidents de la nuit, la tension ce dimanche matin demeure très vive.

Escalade dans la bande de Gaza 

Les tensions sont vives également plus au sud, où là, on peut parler d’une véritable escalade de la violence à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Pour la première fois depuis l’opération « Pilier de défense » en novembre 2012, des roquettes ont été tirées sur la ville de Beersheva depuis l'enclave palestinienne. Elles ont été interceptées par le système anti-missiles Dôme de fer. Il y a également eu des tirs sur la ville portuaire d’Ashkelon et sur d’autres agglomérations proches de Gaza.

De son côté, l’aviation israélienne a effectué un certain nombre de sorties. Les chasseurs-bombardiers ont mené des frappes aériennes contre des objectifs liés au Hamas, selon un porte-parole militaire.

Parallèlement à ces attaques, une médiation est menée par l’Egypte pour tenter de mettre en place un cessez-le-feu, mais la pression de la rue en Israël augmente. Les habitants du Sud exigent du gouvernement, qui doit se réunir ce dimanche matin à Jérusalem, qu’il mette fin immédiatement aux tirs de roquettes. Et l’aile droite du gouvernement israélien dénonce également la politique de retenue qui est adoptée à ce stade par Benyamin Netanyahu.

12:24 Écrit par YKJMhome dans actualite internationale | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.